Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 11:38

J'ai fait l'aquisition cette semaine du Blu Ray Collector 3D de Prometheus. Je pensais passer une bonne soirée à profiter de ce film que j'ai vraiment beaucoup aimé au cinéma.. c'est raté !!!

 

Comme je l'explique dans mon article La 3D sur PC : retours et impressions après un an d'utilisation j'utilise DVDFab Passkey 8 qui permet de dévérouiller les blu ray 3D afin de les lire avec PowerDVD 12.

 

Voilà le message que j'obtiens pour le BD 3D de Prometheus : " Ce disque Blu-ray contient une protection BD+ qui n'est pas encore supportée."

 

Voilà, donc impossible de lire le Blu Ray 3D sur mon PC.

 

Quelques recherche sur les forums et en particulier celui de  DVDFab  montrent que je ne suis pas la seule à avoir le problème et qu'il faut attendre que les développeurs mettrent à jour le programme. Dans combien de temps ? Y arriveront-ils ?

 

J'avoue être particulièrement contrariée : le disque coute quand même relativement cher et impossible de le lire...

 

J'ai fait quelques essais avec le Blu Ray 2D :

 

- sur mon PC avec PowerDVD 12 : il fonctionne

- sur la Freebox avec la dernière version du firmware 1.2.3 : le disque n'est pas reconnu !!!

- sur la PS3 avec la version 4.21, ça fonctionne.

 

Donc attention si vous lisez les Blu Ray sur la Freebox : il ne passe pas et vous devrez vous rabattre sur le DVD.

 

 

La conséquence ? Je vais regarder très régulièrement s'il y a une mise à jour de DVDFab Passkey mais aussi tant que cela ne fonctionne pas je n'achète plus aucun Blu-Ray 3D, je n'ai pas envie d'encore ne pas pouvoir accéder au contenu.

 

Ce qui me contrarie encore plus car Avatar sort en Blu Ray 3D le 17/10, je pensais l'acheter, c'est raté.

 

Je mettrai à jour cette article dès que cela fonctionne... le plus tôt possible j'espère !!

 

 

**********************************************************************

Mise à jour le 11/11/2012

 

La patiente... une qualité plutôt méconnue dans l'univers informatique : tout doit marcher et tout de suite ! Personnellement, j'ai beaucoup de mal à attendre quand quelque chose ne marche pas ...

 

Et bien, pour DVDFab Passkey, il m'aura fallu attendre presque 1 mois, mais ça y est : ça fonctionne !

 

Donc avec la nouvelle version 8.0.7.8, tout marche très bien. DVD Fab met cependant presque 1 mn à démarrer PowerDVD 12 mais ensuite, voilà, le Blu Ray se lance bien en 3D.

 

La version de PowerDVD que j'utilise est la 12.0.2118a.57.

 

Demain, soirée en perspective : Prometheus en 3D !

 

************************************************************************ 

 Prometheus.jpg

 

 

 Source : Allociné

 

Partager cet article

Repost 0
Published by keeplogeek - dans PC en 3D
commenter cet article
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 12:33

Pour accéder aux différents éléments composant mon réseau privé, j'ai trouvé intéressant de voir comment connecter le Raspberry Pi, tournant sous Raspbian, avec ma Freebox V6 et donc d'accéder au contenu de son disque dur et d'avoir de fait un nouvel espace de partage entre le RPi et mes autres PC sous Windows.

 

Sur le Raspberry j'ai déjà installé un partage samba: Partager des fichiers entre le Raspberry Pi et Windows : partage samba

 

Cela m'a permis de monter le disque de la freebox via samba.

 

J'ai d'abord créé un dossier dans le RPi : dans /home/pi, création du dossier Freebox puis j'ai monté dans ce dossier le disque de la freebox avec la commande :

 

 sudo mount -t cifs //mafreebox.freebox.fr/Disque\ dur /home/pi/Freebox -o guest

 

l'option guest permet d'acceder au dossier avec un compte invité, donc sans devoir définir de mot de passe dans la console Freebox.

 

Sources : Void And Any , ubuntu-fr

 

 Voilà le résultat :

 

Freebox

 

 

 Ensuite, comme je ne veux pas avoir à taper la commande à chaque lancement du RPi, j'ai regardé comment monter le disque automatiquement à chaque démarrage.

 

Pour cela, j'ai créer dans le répertoire d'init , /etc/init.d/  un fichier de commande mount_freebox.sh qui contient le code suivant :

 

#!bin/sh

### BEGIN INIT INFO

# Provides: mount_freebox

# Required-Start: samba

# Required-Stop:

# Should-Start: S

# Default-Start: 2 3 4 5

# Default-Stop: 0 1 6

# Short-Description: monte le disque dur de la freebox

# Description: Various things that don't need to be done particularly

# early in the boot, just before getty is run.

### END INIT INFO

 

mount -t cifs //mafreebox.freebox.fr/Disque\ dur /home/pi/Freebox -o guest

 

 

J'ai mis des options par défaut dans l'entête du fichier, d'ailleurs je n'ai pour l'instant pas eu le temps de creuser plus en avant sur leur signification (si vous avez des info là-dessus pour mieux paraméter, n'hésitez pas à les mettre en commentaire). Voir Wiki Debian

 

Ce qui est important, c'est de monter le disque après le lancement de samba, ce qui est fait par

# Required-Start: samba

 

Ensuite, j'ai passer les 2 commandes suivantes :

 

sudo chmod +x /etc/init.d/mount_freebox.sh : permissions pour le script d'être un executable

et

sudo update-rc.d mount_freebox.sh defaults : inscription du script comme devant être lancé au démarrage du système (leeroybrun)

 

Autre source : forum.hardware.fr

 

 

Un fois tout cela mis en place, au redémarrage du Raspberry Pi, le disque de la Freebox est monté automatiquement et donc accessible.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by keeplogeek - dans Raspberry Pi
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 14:10

Voilà déjà un an que KeepLoGeek existe !

 

Ca passe vite ...

 

Pas mal de travail et d'heures passées devant mon écran pour écrire une cinquantaine d'articles dont les sujets phares restent Android et maintenant le Raspberry

 

J'espère garder le rythme cette deuxième année et merci à tous ceux qui visitent ces pages... encouragement et moteur pour continuer.

 

 

 

 

 

 Super gateau trouvé sur le net... l'an prochain j'en fais un !!! Source : Geekee

 Angry-Birds-Birthday-Cake.jpg

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by keeplogeek - dans Accueil
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 13:04

Il y a quelques mois j'écrivais un article expliquant comment voir l'espace disponible du disque dur de la Freebox Revolution en utilisant l'outil d'administration depuis son PC : FreeBox v6 Revolution : combien reste t'il d'espace disponible sur mon disque ?

 

Cet article est aujourd'hui dépassé.

 

En effet, dans le menu de la Freebox, tout à droite après Blu Ray est apparu un nouveau menu (depuis quand ?) nommé Disque avec le sous-menu Mes Disques.

 

En le sélectionnant vous avez :

 

 - l'option Disque Dur : avec l'espace occupé et dans Enregistrements, vous voyez les enregistrements effectués et la taille qu'ils occupent. En fait, c'est une sorte d'explorateur de votre disque dur.

 

Parfait ? Non il y a des limitations qui ne simplifient pas la vie :

 - le tri est par nom de l'enregistrement préfixé de la chaine, pas moyen de le changer pour trier par exemple par date ou par taille.

- les fichiers d'enregistrements sont visibles avec les fichiers .idx (utilisés comme index pour la Box ?) , ce qui rend difficilement lisibles l'ensemble des fichiers

- les enregistrements effectués sur TF1 et M6 et je suppose Canal + ne sont pas visibles : impossible de savoir quelle place ils occupent...

 

 C'est mieux que rien mais il est bien encore difficile de gérer son espace disque sur la Freebox !!!!

 

Dans le gestionnaire des disques vous avez aussi :

 

- le partage du réseau local UPnP

 

L'UPnP ou Universal Plug and Play est un protocole qui vous permet d'accéder à du contenu via votre réseau. Il permet par exemple depuis votre Freebox d'accéder à des vidéos se trouvant sur votre PC.

 

Dans le dossier NomPC:Utilisateur vous retrouvez les grandes catégories : Musique, Photos, Vidéos.

 

Dans Musique/Dossiers/Musique, je retrouve bien les albums qui se trouvent dans la bibliothèque Musique de Windows 7 

 

Par contre, dans Vidéo c'est un peu confu. Dans Vidéo/Dossiers, je ne retrouve pas les fichiers de ma bibliothèque Windows.

Du coup, j'ai partagé un dossier avec le groupe résidentiel et là je retrouve son contenu accessible depuis la Freebox.

Pour faire cela, dans l'explorateur de fichier : sélectionner le dossier et faire Menu "Partager Avec" puis Le Groupe Résidentiel en lecture seule ou lecture écriture selon les droits de suppression par exemple depuis la freebox.

 

Je retrouve alors les vidéos dans Vidéo/Dossier/Nom du dossier partagé. 

 

Pour les Photos, je retrouve dans Dossiers, les photos de la bibliothèque Images de Windows.

 

Pratique... il y a pas mal d'autres dossiers tels que Vidéo/Classement/Selon un nombre d'étoile... j'avoue ne pas trop voir comment cela fonctionne et peu de temps pour creuser, les fonctionnalités ci-dessus étant largement suffisantes... peut-être je regarderai un de ces jours !!!

 

Si vous avez des informations complémentaires, n'hésitez pas à les mettre en commentaire.

 

 FreeBox Player

 

 Pas mal d'informations pour la freebox sur Clubic

 

Partager cet article

Repost 0
Published by keeplogeek - dans FreeBox
commenter cet article
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 15:47

Pourquoi une télécommande clavier/souris pour le Raspberry Pi ? Personnellement je n'ai pas beaucoup de place sur mon bureau et 2 claviers... ce n'est pas pratique.

 

Donc après quelques recherches sur le net et quelques installations voici une solution qui permet de piloter le RPi dans l'environnement graphique avec une tablette Android.

 

A noter que j'ai laissé le clavier branché... il faut bien se logger avant d'accéder à l'interface graphique.

 

La solution que j'ai trouvée est d'utiliser RemoteDroid (source RefuGeeks) : elle a le mérite de tourner sous linux.

 

Pour la partie serveur (donc sur le Rapberry Pi sous Raspbian), le programme à télécharger se trouve sur la page d'acceuil de RemoteDroid.  Une fois le zip téléchargé, je l'ai dezippé et j'ai transféré le fichier RemoteDroidServer.jar sur le RPi

 

(note : j'ai essayé de dézipper directement RemoteDroidServer_v1.5.zip dans le Rpi avec Xarchiver mais cela n'a pas fonctionné)

 

Ensuite pour lancer le .jar, j'ai installé Java sur le Rpi en suivant les indications données sur le site de pobot.

 

Une fois java installé, en double cliquant sur RemoteDroidServer.jar , le serveur se lance sur le Rpi et donner l'IP de connexion.

 

 

RemoteDroidServer

 

 

Sur la tablette Android j'ai téléchargé depuis le Play Store RemoteDroid et après l'avoir lancé, il suffit de donner l'IP et l'application se connecte.

 

Une partie de l'écran pour la souris (en haut) et les boutons clic gauche et droit

 

 

RemoteDroid

 

 

Le bouton au mileu sert à ouvrir le clavier et c'est là où malheureusement j'ai quelques soucis... inhérents à mon matériel.

 

J'utilise l'Archos 101 G8 comme tablette sous android 2.2.1 et le clavier ne fonctionne pas bien avec RemoteDroid, il a tendance à taper les lettres avec de multiple caractères (exemple : bonjourrrrrrrrrrr) ce qui ne rend pas la tâche très agréable.

 

J'ai essayé avec mon téléphone, un HTC en Android ICS et là ce phénomène n'a pas l'air de se produire.

 

Le clavier Android par défaut n'est pas très pratique par rapport à un clavier de PC, j'ai cependant trouvé un clavier qui convient parfaitement : Thumb Keyboard. Il a le mérite entre autre d'avoir directement en accès le pavé numérique et les flèches directionnelles, ce qui permet sous une invite de commande de retrouver rapidement la ligne précédemment saisie.

 

Pour passer le clavier en Azerty : clic long sur la touche virgule/Général Keyboard Settings/All Settings/Alternative-International Keyboards puis choisir Azerty. Il y a plein d'autres options et des thèmes sympas, je vous laisse regarder.

 

 

ThumbKeyboard.png

 

 

 

Pour la souris, j'ai changé ses paramètres de sensibilité dans les préférences de RemoteDroid (accessible dans les options sur la page de connexion au serveur), du coup elle est rapide mais vraiment peu précise, et je garde ma bonne vieille souris pour le RPi, elle ne tient pas de place sur le bureau !

 

 

Voilà, si vous testez cette solution, merci de mettre dans les commentaires si vous rencontrez le même problème que moi de saisie multiple de caractères.

Et si vous trouvez une autre télécommande Android fonctionnant avec le RPi, merci aussi de me l'indiquer, je m'empresserai de la tester !

 

**********Mise à jour le 04/10/2012***********************

 

La télécommande à distance depuis Android: ce n'est pas gagné, tout du moins avec mon matériel. Quelques petits tests effectués ce soir me montre que la solution RemoteDroid est assez instable...

 

Voilà les tests :

 

RemoteDroid + Archos 101 avec un clavier Thumb Keyboard 4

  Commande à distance de Windows 7 : ne reconnait pas les chiffres du clavier et des signes tels que le "."

  Commande à distance du Raspberry Pi: reconnait tous les caractères du clavier, mais duplique les lettres

 

RemoteDroid + Archos 101 avec un clavier Android

Commande à distance de Windows 7 : tous les caractères sont bien reconnus

Commande à distance du Raspberry Pi: duplique les lettres

 

 Unified Remote + Archos 101 avec un clavier Thumb Keyboard 4 

  Commande à distance de Windows 7 : tous les caractères sont bien reconnus

 

RemoteDroid + HTC Evo3D + Clavier Slide IT :

Commande à distance du Raspberry Pi: en passant en mode saisie lettre à lettre "abc" : reconnait tous les caractères du clavier, les lettres ne sont pas dupliquées mais le signe retour n'est pas reconnu.

 

Bref, en continuant à fouiller je trouverai peut-être une solution pour utiliser le HTC comme télécommande mais cela a peu d'intérêt, le clavier est petit et ce n'est pas pratique pour commander un PC

 

Du coup, je mets cette recherche en stand-by et continue à utiliser mon bon vieux clavier.

Je reprendrai tout cela le jour de l'acquisition d'une tablette dans une version plus récente d'Android...

 

 

**********Mise à jour le 02/11/2012*********************** 

 

Ayant fait l'acquisition d'une nouvelle tablette, la Galaxy Note 10.1, je viens de refaire l'essai : ça fonctionne très très bien, les lettres tapées sur la tablette via Remode Droid ne sont pas dupliquées et les différents caractères sont tous bien reconnus.

Seul bémol qui fait que le clavier classique va devoir rester et servir de temps en temps : l'absence de touche Control dans le clavier  Thumb Keyboard... dommage mais avec je couvre 90% des frappes à entrer dans le Raspberry.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by keeplogeek - dans Raspberry Pi
commenter cet article
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 15:21

Voilà une solution que je trouve carrément géniale !

 

L'application Android Unified Remote permet de piloter son PC à partir de sa tablette ou son smartphone.

 

Elle comporte 2 types de contrôle : souris/clavier ou des télécommandes dédiées à des applications spécifiques telles que VLC, Powerpoint... 

 

De plus, un système de recherche de fichiers permet de lancer depuis l'Android un fichier présent sur le PC, comme une vidéo par exemple.

 

Selon la version, gratuite ou payante, certaines télécommandes sont fournies ou non, de plus un contrôle vocale n'est accessible qu'en version payante.

 

 

L'intérêt ? Aussi bien pour les loisirs que professionnel. 

 

Par exemple, je visionne parfois des vidéos sur un PC connecté à ma télévision et j'ai souvent galéré avec clavier et souris sans fil : c'est encombrant et parfois mal reconnu. Là, ça fonctionne parfaitement. Lancement de la vidéo avec le File Manager puis pilotage avec la télécommande VLC (start, stop, pause, augmenter/diminuer le son...)

 

Unified-Remote.png

 

 

Coté professionnel c'est la télécommande de Powerpoint qui m'a le plus intéressée (uniquement dans la version payante de l'application) : lancer le diaporama, passer d'une diapositive à l'autre, en avant, en arrière, mettre une page blanche pour faire une pause dans le diaporama, une zone large en bas pour aller à la diapositive suivante : tout y est. Vraiment pratique.

 

UnifiedRemote_PPT.png

 

 

 

J'ai testé d'autres télécommandes, en particulier pour les navigateurs Chrome et IE et ne suis pas très convaincue, elles n'apportent pas grand chose.

 

Autres disponibles : iTunes, Media Player Classic,  Firefox, Opera, Picasa, Windows Media Player... une pour le bouton Démarrer et une pour un Gestionnaire des Tâches.

 

 

Une application doit être installée sur le serveur (soit le PC, URL disponible sur le Play Store) et ensuite l'appareil Android se connecte via le Wifi. Point qui peut être pénalisant lorsqu'on est en déplacement car le PC doit être identifié sur le réseau : l'application y accède via l'IP locale.

 

 Coté réaction si on utilise la souris : glisser sur l'écran tactile et déplacer de fait la souris sur l"écran du PC. Avec mon Archos 101 c'est assez lent mais l'écran de l'Archos est pas nature lent, avec le HTC c'est assez rapide mais il faut plusieurs aller/retour sur l'écran tactile pour parcourir avec la souris la diagonale de l'écran PC : donc attention à la fluidité si on veut faire une démonstration par exemple.

 

 La commande vocale elle est capricieuse, parfois ça fonctionne bien d'autres fois non : les commandes sont en Anglais mais bien reconnue par La recherche Vocale de Google. A noter que cette dernière ne peut pas être installée par exemple sur l'Archos 101, donc la fonctionnalité n'est pas accessible sur tous les appareils.

 

 

Voilà, une solution vraiment bien que je recommande si vous en avez l'utilité. C'est agréable à utiliser et comme je le disais en haut de cette article fini les claviers et souris sans fil.

 

 

Si vous l'essayez, n'hésitez pas à laisser vos impressions en commentaire.    

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by keeplogeek - dans Android
commenter cet article
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 11:41

 

Le cycle de la Tour Sombre s'est terminé il y a déjà un petit moment.

 

Mais Stephen King nous fait le plaisir de sortir un livre qui se situe entre "Magie et Cristal" et "Les Loups de la Calla" : La Clé des Vents.

 

Plutôt un épisode de la jeunesse de Roland dans une édition illustrée.

 

Assez court, 280 pages, j'ai bien apprécié la lecture de ce livre qui permet de se replonger dans l'univers de l'Entre-Deux-Monde. Le livre ressemble plutôt à un recueil de 3 nouvelles qui s'entrecroisent.

 

 

 

Le livre peut être lu même si on ne connait pas le cycle  et je pense qu'il ne peut que donner envie de connaitre tout cet univers

 

Et puis c'est un plaisir de retrouver Roland et son ka-tet.

 

Stephen King va t'il faire d'autres recueil sur le même thème ? Je l'espère.

 

 

TheDarkTowerbyStephenKing.jpg

 

 

Source : actucine.com 

Partager cet article

Repost 0
Published by keeplogeek - dans Livres
commenter cet article
10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 17:55

 

Il y a quelques jours me voilà partie en vacances avec mon téléphone HTC toute contente : je vais restée connectée !

 

Ne devient-on pas un peu accro ???

 

Mais je ne m'étais pas bien préparée : pas de soucis pour accéder à mes gmail, facebook et compagnies mais j'avais oublié de configurer mon mail free... et me suis donc battue avec l'interface zimbra complétement imbuvable sur mon mobile.

 

De retour je me suis donc penchée sur cette tâche : recevoir les mails de Free sur mon téléphone, d'où cet article

 

Seulement, je ne voulais pas passer par un compte pop comme sur mon PC surtout pour ne pas télécharger les mails sur le téléphone et donc occuper de l'espace mémoire.

 

Je suis donc passée par un compte IMAP : celui-ci à l'avantage de ne télécharger que peu d'informations (entête des messages et quelques Ko), un nombre limité de message, et d'être plutôt rapide. Pour tout savoir sur le compte POP et IMAP, un très bon article chez 6ma.fr

 

Sur le téléphone se trouve déjà une application mail préinstallée : E-Mail mais je lui ai préféré K-9 Mail du Play Store

 

k9mail.png

 

 L'icone est un peu particulière mais le programme est bien fait et a surtout une option de Push qui permet de recevoir les mails dès qu'ils tombent sur le serveur et non pas selon un délai de synchronisation.

 

 

 

 

 

 

 Pour paraméter le compte Free en IMAP :

 

Serveur entrant :

Nom d'utilisateur : celui de votre compte free sans le @free.fr

Serveur IMAP : imap.free.fr

Type de sécurité  : aucun

Type d'authentification : PLAIN

Port : 143

 

Serveur sortant :

Serveur SMTP : smtp.free.fr

Type de sécurité : aucun

Port : 25

Authentification requise : décochée

 

 

NB : après les avoir configurés , vous retrouvez ces paramètres dans Option/Plus/Préférences/Paramètre du compte puis

pour le serveur entrant : Synchronisation de dossiers/Paramètres entrants

pour le serveur sortant : Composition des messages/Paramètres sortants

 

 

Cela fait, on a accès à tous ses mails depuis ses appareils mobiles car plusieurs comptes peuvent être configurer.

 

Bonnes vacances !

 

 

androidvacances.jpg

 Source : toysrevil

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by keeplogeek - dans Android
commenter cet article
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 20:05

 

Première installation de mon Raspberry Pi : j'ai donc choisi de l'installer sous Raspbian, ce qui s'est révélé relativement facile en utilisant la procédure du site elinux.org

 

Téléchargements :

 

 - depuis le site de Raspberry, téléchargement de l'image de Wheezy Raspbian : 2012-07-15-wheezy-raspbian.zip puis dézipper, le fichier est assez volumineux (1.8 Go)

 

 - Téléchargement de Win32DiskImager qui va permettre de copier l'image sur la carte SD (NB : télécharger le fichier win32diskimager-binary.zip à partir du lien en vert sur la droite de la page) puis dézipper le fichier

 

Copie de l'image sur la carte SD :

 

Pour accéder à la carte SD, n'ayant plus de lecteur de carte fonctionnant sur mon PC j'utilise une clef USB Card Reader (très bon marché sur le Web)

 

Lancement de l'utilitaire Win32DiskImager en tant qu'administrateur : sélection de l'image et du lecteur de la carte SD puis clic sur Write :

 

Win32DiskImager

 

NB : l'utilitaire supprime tout ce qui se trouve sur la carte ce qui pourrait générer des problèmes si on se trompe de lettre de lecteur. Sur mon PC la seule lettre disponible était bien celle de la carte mais visiblement il faut être prudent

 

Après écriture j'ai été surprise de la taille restant sur la carte SD : elle fait à l'origine 7 Go et elle se retrouve à moins de 60 Mo avec 22 Mo de libre ... comme expliqué sur le site de eLinux wiki le reste est partitionné au format Linux et non visible par Windows.

 

 

Branchement du Raspberry :

 

 

 - Connection à mon écran de PC via un cable HDMI-DVI

 - Connection au réseau par un cable Ethernet

 - Connection par USB d'un clavier et d'une souris

 - Mise en place de la carte SD (en fait c'est une micro SD avec un adaptateur, ce qui me permettra par la suite de passer d'un OS à l'autre sans enlever l'adaptateur)

 - Connection au secteur par l'adaptateur secteur de mon téléphone HTC (après vérification sur internet il a bien les caractéristique nécessaire : 5V/1A, celles données par Raspberry sont de 5V et au moins 700 mA )

 

Le Raspberry est tout petit mais une fois connecté il tient pas mal de place :

 

 

RPi01.jpg

 

 

 A noter que pour l'instant je n'ai pas branché le son... mais ça ne saurait tarder...

 

 

Lancement

 

Dès la connection au secteur le RPi se lance avec tout un processus d'initialisation qui défile à l'écran puis une fenêtre Raspi-config s'affiche.

En choisissant l'option Expand-rootfs cela m'a permis après un reboot d'étendre la partition de la carte SD à ses 7 Go

 

Ensuite, une demande de login s'affiche. La première fois, n'ayant pas encore regardé sur le net je me suis connectée avec root (mot de passe vide)  par la suite je me suis reconnectée avec le login/password : pi/raspberry

 

Puis j'ai tapé startx afin d'ouvrir la session graphique.

 

 

Quelques astuces

 

Le clavier par défaut est qwerty, pour le passer en azerty j'ai édité sous l'interface graphique le fichier /etc/default/keyboard où il faut modifier "gb" par "fr" puis rebooter : le clavier passe en français

 

 

Pour faire les copies d'écran nécessaire à ce blog, j'ai trouvé les info sur le forum de stackoverflow.com :installation de scrot avec la commande sudo apt-get install scrot puis en tapant scrot -d 5 qui prend la copie d'écran 5 secondes plus tard, voilà le résultat :

 

2012-08-05-144715 1584x954 scrot

 

 

Je n'ai pas encore fait le lien entre mon PC sous Windows et le RPi je suis donc passée par internet et DropBox pour transférer cette image... une technique comme une autre.

 

Le système pas défaut n'est pas à l'heure française, pour la mettre :   sudo dpkg-reconfigure tzdata puis choisir dans l'utilitaire Europe/Paris (source : www.bressure.net )

 

 

 

Arrêter le système : 

 

J'ai utilisé la commande sudo shutdown -h now pour arrêter proprement le RPi avant de le débrancher.

 

 

En première impression le Raspberry Pi semble un peu lent à répondre. Exemple, plusieurs secondes pour que l'image générée par scrot s'affiche. Le temps de réponse sous internet sont assez lents. D'ailleurs le CPU Monitor (visible en vert en bas à droite sur la barre dans l'image ci-dessus) est très rapidement saturé à 100 %.

 

 

Ce n'est qu'un début, j'ai tout à découvrir dans l'environnement Linux sous lequel je n'ai pas eu l'occasion encore de travailler.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by keeplogeek - dans Raspberry Pi
commenter cet article
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 19:35

 

Voilà maintenant 3 semaines que j'utilise Windows 8 Release Preview et je ne suis pas très enthousiasmée par ce nouveau système.

 

Alors voici quelques remarques de ce que j'ai pu constater en l'utilisant

 

 

Tout d'abord, l'interface Metro. Au début j'ai commencé à l'organiser avec des icones bien rangés puis j'ai installé des programmes comme Office, VLC, Dispaly Fusion... et là c'est la panique : à chaque installation tout un tas d'icones se mettent sur la page de démarrage, par exemple 3 pour VLC, 4 pour Display Fusion... Bref il faut passer son temps à nettoyer la page si on veut pouvoir s'en servir.

 

Ensuite, j'ai utilisé par exemple le navigateur de Metro et j'ai trouvé assez sympatique de pouvoir épingler des  raccourcis vers certaines pages Web. Mais quel ne fût pas mon désarroi quand j'ai voulu mettre un raccourci vers un fichier Excel bien particulier : impossible ou alors c'est si peu intuitif que je n'ai pas trouvé.

 

Pour finir, en travaillant par exemple toujours sous Excel ou en surfant avec Explorer 10, les barres de l'interface Metro apparraissent de manière "envahissante" quand vous êtes en train de scroller à droite ou si votre souris part un peu en bas à gauche. C'est assez désagréable et entrâine pas mal d'aller et retour de souris.

 

De plus si on travaille avec des applications lancées en même temps dans Metro et dans l'interface classique c'est tout sauf intuitif ! A chaque application il faut réfléchir : comment vais-je la fermer ? La croix ou la main ?

 

Et comme j'ai XP au bureau, Seven que je continue à utilisé et Windows 8, je n'arrête pas de me demander si je dois cliquer à gauche, à droite... pour faire de actions toutes simples comme revenir au bureau 

 

Des déceptions aussi par rapport aux applications Metro dont voici 2 exemples:

 

- Dans l'Explorateur Metro : pas moyen sur une page d'accéder à l'historique des consultations, pas moyen de mettre des favoris

 

- Dans la visionneuse pdf, pas moyen d'imprimer... d'où mon retour immédiat vers Adobe

 

Par ailleurs, je me pose des questions quant à la stabilité du système, je l'ai complètement bloqué au bout de quelques jours d'utilisation en installant PowerDVD 12 (voir mon article   Windows 8 Release Preview et NVidia 3D Vision : Photos, Vidéos, Blu Ray ). Certes c'est une Release mais ça n'inspire pas trop confiance malgré tout.

 

Bonne nouvelle cependant car à part cette mésaventure j'ai installé pas mal d'applications sans problème.

 

La sortie de Windows 8 est prévu le 26 Octobre. Il semblerai qu'à son lancement la mise à jour sera à 39,99 dollars en téléchargement. Et surtout que la mise à jour sera applicable sur la Release Preview... bonne nouvelle.

 

De mon coté je vais rester du moins dans un premier temps en MultiBoot avec sur le même PC Windows 7 et Windows 8 ce qui me permet un passage en douceur vers le nouvel environnement.

 

Alors, pourquoi passer sous Windows 8 malgré tout ce que je viens de dire ? Travaillant côté Software je pense qu'il faut suivre l'évolution des produits et capitaliser des connaissances. Les PC achetés à partir de l'Automne seront dans cette configuration que je dois connaitre pour assister mes utilisateurs préférés !!

 

 

Heureusement je ne l'ai pas encore rencontré :

 

windows8BSOD.jpg

 

Source : Clubic mais je ne sais pas si l'écran a été conservé.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by keeplogeek - dans Windows 8
commenter cet article

Présentation

  • : KeepLoGeek
  • KeepLoGeek
  • : Ce blog est principalement orienté informatique : Windows, Android, Web. Quelques articles aussi sur la littérature de Sciende-Fiction, Thriller... et sur la 3D
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

Liens

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -